Livraison offerte   dès 100€ d'achat code OFFRE100AAC *

Produit ajouté au panier avec succès

Quantité
Total

Il y a 0 produits dans votre panier. Il y a 1 produit dans votre panier.

Total produits TTC
Continuer mes achats Commander
ESPACE PROFESSIONNELS
La biodynamie - approfondissement des méthodes agricoles bio

La biodynamie - approfondissement des méthodes agricoles bio

Le 10/03/2017 08:59:09 La Categorie : Biodynamie , Specialty coffee

A partager

Tout d’abord, il faut lever un malentendu que l’esprit compétitif français aura vite fait de créer : en disant “c’est mieux”, on ne dit pas que le premier n’est pas bien. Mieux est plus que bien.

Et de fait, tous les agriculteurs biodynamiques sont avant tout des agriculteurs biologiques. Ne serait-ce que pour ceux qui regardent les certifications, une seule pour l’agriculture biodynamique, Demeter, et plusieurs pour l’agriculture bio. Il faut une certification bio pour obtenir celle de Demeter, d’ailleurs délivrée par les organismes de certification biologique.

Les agriculteurs biodynamistes sont donc tous des bio, et souvent parmi les premiers bio, c’est le cas dans le vin et le champagne avec les familles Guillot en Bourgogne ou les Fleury en Champagne. C’est le cas dans le café également.

Aubert-de-Villaine, l’un des propriétaires de la Romanée Conti a récemment rappelé que ce qui fut le plus important dans sa vie et pour son domaine, ce fut le passage du conventionnel au biologique, car il signifiait la fin de la destruction de son sol, le début d’une vie nouvelle. La biodynamie, elle finit le travail, le porte à son acmé.

Et c’est bien dans ce sens qu’il faut comprendre que la biodynamie c’est mieux ou plus que bio.

D’abord, parce que les cahiers des charges des agricultures biodynamistes sont plus restrictifs que ceux des labels bio, tant dans le café que dans le vin notamment. La biodynamie est donc de ce point de vue là, plus exigeante, surtout vis à vis des intrants que tous les labels bio.

Ensuite, parce que la logique de l’agriculture biologique, ou à tout le moins, des labels, est de s’abstenir. Elle s’oppose pour beaucoup, et se définir dès lors contre, à l’agriculture conventionnelle. Elle rejette ainsi de nombreuses pratiques, et principalement l’utilisation de chimie de synthèse exogène. Elle est donc définie par opposition. Elle ne propose pas à l’agriculteur une méthode pleine et entière. Il y a donc autant d’agriculture bio que d’agriculteurs bio, même si évidemment, les méthodes sont proches. C’est sans doute, aujourd’hui l’une des raisons du succès d’agriculture (complémentaire) comme la permaculture, qui propose une logique et une cohérence discernables, définies, aisées à comprendre et donc à intégrer. Attention, ne nous méprenons pas, nous parlons de méthode et de mise en application seulement. En effet, nous sommes loin de penser que le mouvement de l’agriculture biologique n’est pas porteur de valeurs et d’une vision(s) du monde pleine et entière, loin s’en faut. Vision(s) à laquelle ou auxquelles L’Arbre à Café adhère évidemment et pleinement aussi.

L’agriculture biodynamique, elle, par son corpus, et surtout sa synthèse originelle transmise par Rudolf Steiner, et dont les notes sténographiées ont été ensuite rassemblées et publiées sous le nom de Cours aux agriculteurs, propose, elle, une vision globale et cohérente des pratiques agricoles. Pour certains d’ailleurs, par trop cohérente, puisque taxée de “sectaire” ou d’enfermant. Mais contrairement à ce que l’on entend souvent, tout ne figure pas dans le cycle de conférences de Rudolf Steiner, et celles-ci, n’ont pas, de la voix même de leur auteur, pour but de figer une pratique, de pétrifier ad vitam aeternam une agriculture, de réifier une vision du monde mais bien d’ouvrir une voie nouvelle.

Or, pour connaître cette voie, toute une littérature est disponible, qui dépasse largement le seul fait agricole. Les sources de la biodynamie, peu mises en valeur médiatiquement encore mais reconnues et identifiées, sont multiples : Goethe et ses travaux sur les plantes, La sagesse paysanne transmise par les rites et les dits, les veda hinduistes et bien d’autres traditions encore.

Steiner fut lui-même un auteur et un conférencier pléthorique, sorte de coach appelant de ses vœux, ses proches à élaborer, à essayer, à éprouver les grands principes qu’il partageait avec eux. Ainsi de nombreux praticiens de la biodynamie ont apporté leur pierre à l’édifice tel Pfeiffer avec la Fécondité de la Terre, et comme tout agriculteur au quotidien. L’agriculture biodynamique offre donc une profondeur et cohérence que beaucoup d’autres n’offrent pas.

De plus, au risque de le répéter, l’agriculture biodynamique est hautement compatible : elle est bio, elle peut être volontier en permaculture, et évidemment en agroforesterie etc…

Enfin, l’agriculture biodynamique est plus que bio car elle s’appuie sur des pratiques éminemment vertueuses tels que les préparats et les composts. Les composts biodynamiques sont ainsi des composts bio mais avec l’apport des préparats ce qui les rend de meilleure qualité. Les préparats quant à eux sont réalisés grâce à des plantes, des fleurs, des animaux, des roches les plus sauvages possibles ou cultivées (et ramassées sur le domaine ou dans un domaine biodynamique). Point de préparats industriels, point d’intrants industriels.

Il est donc assez justifié de dire que la biodynamie est un approfondissement certain des méthodes bio.

A partager

Produits associés

A partir de 35,00 €

EN STOCK
Bienvenue sur le blog de

L'arbre à café

Vous souhaitez recevoir nos conseils
pour faire d'excellents cafés chez vous ?

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

La boutique rue du nil
L'arbre à café