Livraison offerte   dès 100€ d'achat avec café - OFFRE100AAC *
[GUIDE PRATIQUE] - Tous savoir sur les cafés peu caféinés

[GUIDE PRATIQUE] - Tous savoir sur les cafés peu caféinés

Le 05/12/2019 14:52:02 La Categorie : Actualités

A partager

On a longtemps cru que caféine et café formaient un couple inséparable, étaient une condition sine qua none l’un et l’autre. Eh bien non ! La caféine ne fait pas le café et le café ne fait pas toute la caféine !

D’abord, parce que la caféine, un alcaloïde, isolé au début du XIXe siècle est présente dans plus de soixante plantes et aliments à travers la planète. On la retrouve aussi bien dans le thé que dans le cacao ou dans le guarana. On l’appelle ainsi parfois théine, elle semble alors moins puissante et sauvage que « caféine » et pourtant c’est la même. On ne l’appelle pas (encore) « cacaoine » mais, à coup sûr, elle en deviendrait gourmande.

Ensuite, parce qu’il y a presque davantage d’espèces de café (coffea) sans caféine qu’il y en a avec. En effet, les caféiers produisant de la caféine ne sont pas si nombreux que cela. 

En revanche, il est vrai que toutes les espèces consommées, à savoir les Arabica, Canephora et Robusta, ou encore les Liberica et les Excelsa sont caféinés et parfois fortement. 

Or, la caféine est à la fois un moteur de consommation. On boit du café pour sa dose de caféine. Mais aussi un frein. On y renonce lorsque l’on est sensible aux palpitations. On s’arrête de boire du café à partir d’une certaine heure. On consomme quotidiennement un certain nombre de cafés jusqu’à ce que le corps nous signale qu’il a eu sa dose … de caféine. A tel point que des études ont montré que lorsque vous augmentez la teneur en caféine de votre café, vous diminuez mécaniquement le nombre de cafés que vous buvez dans la journée. Il y aurait donc comme un régulateur à caféine dans chacun de nous-même.

 

Alors comment faire pour boire plus de café ? C’est bien là la question cruciale !

Comment en boire le soir comme on boit une tisane ? Comment finir bombance avec un digestif accompagné d’un bon café ? En choisissant les cafés les moins caféinés.

 

Schématiquement, les Arabica contiennent jusqu’à deux fois moins de caféine que les Robusta/Canephora.

Si vous voulez réduire votre caféine, ou augmenter votre consommation de café, alors évitez les mélanges Arabica et Robusta, voire même, les rares 100% Robusta napolitains. Il en va de même pour les Liberica et les Excelsa.

Mais au sein des Arabica, toutes les variétés ne se valent pas, certaines en contiennent 1,2% alors que d’autres 0,6. Le moyen le plus sûr de connaitre le taux de caféine dans votre tasse est donc de savoir quel café, quelle variété vous buvez. Deux mélanges 100% Arabica pourront donc avoir des taux de caféine du simple au double ! 

 

Comment connaît-on la teneur en caféine d’un café ? En analysant celui-ci. On exprime la caféine en %, ou le nombre de grammes pour 100g de café. Schématiquement les Arabicas contiennent de 0,6 à 1,4 g., les Canephora/Robusta de 1,6 à 3,4 g, 

 

Quelles sont les variétés les moins caféinées ?

Ce sont les variétés non hybrides. En effet, la plupart des variétés commerciales de café sont des hybrides ou croisement d’une variété d’Arabica avec un Robusta/Canephora et plus rarement avec un Libérica. Le Robusta apporte en effet du rendement et de la résistance à de nombreuses maladies qui s’attaquent aux Arabicas. Ainsi, les Castillo, Iapar, Colombia, Parainema, Catimor, Sachimor etc…. sont des Arabicas plus caféinés que d’autres.  Tout comme les Kent ou les SL28 avec le Liberica.

Au contraire, les variétés non hybridées ont une faible teneur en caféine : Typica, Bourbon, Caturra, Geisha, Blue Mountain, Maragogype, Pacamara, Kona, Villa Sarchi, les variétés éthiopiennes etc…..

Parmi ces dernières, le champion toute catégorie est évidemment le Bourbon Pointu, dit le coffea Laurina. Il appartient à la famille des Bourbons et par une mutation naturelle advenue sur l’île de la Réunion, il contient très peu de caféine, entre 0,5 et 0,7%. 

 

Au-delà du choix de la variété, il faudrait choisir les terroirs, mais là, les spécialistes n’ont pas encore poussé assez leurs recherches dans ce domaine pour savoir quel type de terroir permet à la plante d’exprimer la caféine.

 

A noter que la torréfaction, contrairement à ce qu’on peut lire, n’a aucune influence sur la teneur en caféine. La caféine en effet ne se dégrade pas. Cru, cuit ou brûlé, votre café aura donc la même teneur absolue en caféine.

 

Enfin, il est important de considérer le type de préparation dans votre choix, à moins que vous ne croquiez directement dans le grain le matin au réveil. De nombreux facteurs  influent sur l’extraction de la caféine : le temps d’infusion, la qualité de l’eau, la mouture etc… mais grosso modo, comme la caféine est hydrofuge, plus votre café sera infusé et plus il sera chargé en caféine. Un café filtre qui infuse longuement (3 à 4 min.) le café est théoriquement plus caféiné qu’un espresso dans lequel le café ne reste en contact avec l’eau que peu de temps (25 à 30 sec.). A toute chose égale par ailleurs, un espresso est donc beaucoup moins caféiné (autour de 40 mg.) qu’un café filtre (entre 60 et 120 mg.).

 

En résumé:

Vous êtes sensibles à la caféine, choisissez des cafés faibles en caféine comme :

 

Vous n’êtes pas du tout sensible à la caféine :

 

Vous ne pouvez pas boire de caféine :

arrêter chocolat et thé, oubliez les sodas, et précipitez-vous sur notre Décaféiné SwissWater biologique !

 

sources :

coffeechemistry.com

coffeescience.org

A partager

Mots clés

Bienvenue sur le blog de

L'arbre à café

Vous souhaitez recevoir nos conseils
pour faire d'excellents cafés chez vous ?

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

La boutique rue du nil
L'arbre à café