Livraison offerte dès 100€ d'achat

GO

Le destin d'Hippolyte Courty

Une certaine idée du café

L'Arbre à Café pour les professionnels

Quels arômes peut-on retrouver dans le café en grain ?

Le café est la deuxième boisson préférée des Français : chaque amateur peut en consommer environ 6 kg par an. Chaque personne est normalement en mesure de dire quel est son arôme préféré concernant le café en grain : plutôt amer, épicé, acidulé ou encore avec un goût chocolaté ou fruité. Le choix est en effet vaste, étant donné qu’il existe plus d’une centaine d’arômes différents en ce qui concerne le café. Découvrons ensemble une sélection des arômes les plus souvent rencontrés et ainsi être en mesure d’exprimer quel est le meilleur goût de café en grain !

 

L’arôme acidulé d’un café en grain

Pour les personnes ne maîtrisant pas totalement les différents arômes présents dans leur tasse de café en grain, l’acidité de ce dernier peut parfois être confondue avec l’amertume. En effet, l’arôme acidulé, qui se perçoit sur les côtés de la langue, procure une sensation très proche de celle du citron. Un café de qualité avec une saveur acide est une boisson 100 % arabica, qui a été récolté à une certaine altitude pour développer des arômes incontournables.

L’amertume d’un café en grain

Certaines personnes consommant une tasse de café régulièrement le préfèrent amer ou âcre. Ces arômes sont reconnus par le dessus de notre langue : plus le café est torréfié, plus cet arôme est présent dans le processus. Il provient principalement de la caféine et spécifiquement d’un acide issu des grains de café.

L’arôme sucré d’un café en grain

Les amateurs de café reconnaissent la sucrosité de ce dernier par une perception en bouche très agréable, exquise et très douce. Nos papilles, au contact de cet arôme, ne se compriment pas du tout et aucune sensation d’acidité n’est éprouvée. Ce sont en effet des cafés aromatiques très doux, dans lesquels nul n'a besoin d’ajouter du sucre ou du lait. Cet arôme sucré résulte d’un café en grain très apprécié et très complet, buvable à tout moment de la journée.

Dans la prolongation de cet arôme sucré, il est également possible de distinguer l’arôme caramélisé ou brûlé qui rappelle tout simplement le goût de brûlé d’un sucre caramélisé.

L’arôme salé d’un café en grain

Cet arôme salé peut surtout se ressentir en transformant du café en grain en expresso. Un café à l’arôme salé va assécher la langue et donner soif comme si de la nourriture très salée avait été consommée. Cet arôme résulte du gaz carbonique renfermé dans ce type de café.

Les cafés en grain aux arômes floraux

Les amateurs de café ont à leur disposition de nombreux arômes floraux de qualité pour faire vibrer leurs papilles, et ce, aussi bien avec les extractions douces que les expressos. Les bouquets de fleurs les plus connus sont peut-être la fleur de café et le jasmin, mais il en existe beaucoup d’autres comme l’aubépine, la camomille, la rose, le chèvrefeuille ou encore la violette.

Le moka bunna bet et le gedeo sont des cafés aux arômes floraux incontournables. Issus, entre autres, d’une extraction dans le sud de l’Éthiopie, leurs arômes jasminés sautent au nez tout en étant intenses en bouche. Pour profiter d’autres saveurs, le café en grain kent d’unna est quant à lui marqué d’un arôme de rose : envoûtant et intense, il ne laisse personne indifférent.

Les cafés en grain aux arômes épicés

Les épices sont une matière organique de qualité souvent rencontrées sans le café, tant et si bien qu’elles peuvent être parfois répertoriées comme une épice à part entière. Les plus communes restent le poivre (noir ou vert), le clou de girofle, la coriandre et la cannelle, mais de nouvelles se font de plus en plus connaitre : le piment, le paprika ou encore la cardamome. Selon la torréfaction subie par le café en grain, cet arôme épicé sera plus ou moins fort.

Pour expérimenter un café aux arômes épicés, il est facile de se laisser tenter par le lacu ten ou le lapar rouge : leurs notes poivrées ne laissent personne de marbre. Ces sensations épicées donnent un coup de fouet à ces cafés plutôt doux et chocolatés : cela produit un cocktail de sensations intense, parfait pour commencer la journée ! Et pour tous les amateurs de cannelle, le diamente, par sa fermentation, est à découvrir de toute urgence.

Les cafés en grain aux arômes fruités

Comme pour un grand cru, le café a aussi ses fruits de prédilection : fruits rouges, fruits noirs, fruits à coque, fruits blancs, fruits à noyau, petits fruits tels que le cassis ou la groseille, fruits tropicaux, tout est bon pour un café !

Pour découvrir cette gamme de saveurs, les cafés kent naturel d’unna, nature et bombo partagent des arômes de framboise, de mûre, de myrtille ou de fraise qui réveilleront les papilles. Le gedeo est également à déguster pour ses notes de pêche, d’abricot et de poire : rien de mieux pour voyager à distance. Pour les gourmands, le moka bunna bet embaumera l'odorat avec ses arômes de fruits à noyau. Il dégage plus spécifiquement une odeur de compotée d’abricot qui explosera en bouche. Le manana, de son côté, semble plus proche de l’airelle, de la pastèque, du raisin, de la grenadine ou encore de la groseille. Pour des saveurs proches des fruits exotiques, le bourbon pointu est à découvrir de toute urgence.

Les cafés en grain aux arômes de chocolat

Un café en grain peut avoir un arôme doux chocolaté qui n’est pas sans rappeler le goût du cacao et donc du chocolat. Il est possible de trouver des nuances avec des arômes qui tendent vers le chocolat noir, blanc ou au lait. N’importe quel amateur de chocolat appréciera ces cafés incontournables.

Un des grands crus des cafés chocolatés est le lapar rouge : ce mélange de chocolat noir et d’épices rend une boisson gourmande, profonde et onctueuse. Pour découvrir un arôme plutôt inspiré d’un chocolat au lait, il est recommandé de goûter le café chakra, alors que pour déguster du chocolat blanc, il suffit de boire du café qima.

Pourquoi les arômes sont-ils plus intenses avec le café en grain ?

La bonne conservation du café en grain, qu’il soit bio ou non, lui permet de garder l’ensemble de ses caractéristiques organoleptiques et gustatives. Un consommateur averti a bien conscience de cela : plus la mouture est fraîche, plus les arômes sont complexes et puissants. C’est principalement pour cet argument que les amoureux du café le prennent tout simplement en grain, car ils peuvent ainsi le conserver jusqu’au dernier moment avant la dégustation.

Un café en grain révèlera tous ses arômes lors de la mouture, juste avant l’étape finale consistant à le préparer. Moudre le produit juste avant la préparation est probablement le meilleur moyen d’apprécier toutes les subtilités des arômes se dégageant de certains grands cafés.

Nous vous recommandons ces autres pages :

Recherche