Livraison offerte dès 100€ d'achat

GO

Le destin d'Hippolyte Courty

Une certaine idée du café

L'Arbre à Café pour les professionnels

Les critères sur lesquels se baser pour évaluer la fraîcheur du café en grain

Le café en grain est sans aucun doute le café préféré des consommateurs les plus exigeants. Ce type de café se distingue nettement du café déjà moulu par sa fraîcheur, ses saveurs et son parfum. C’est, en effet, de la fraîcheur de votre café en grain que découlent ensuite tous ses arômes. Plus le grain de café est frais, plus vous maximisez vos chances de déguster une boisson succulente.

Toutefois, comment se détermine la fraîcheur du café en grain ? Pour bien choisir votre café en grain, vous devez vous référer à sa date de récolte, sa date de torréfaction et le moment auquel il a été moulu. Explications.

 

Qu’est-ce que le café en grain ?

Le café en grain est la forme de café la plus pure qui existe. Initialement, c’est sous cette forme que le café arrivait sur le continent européen, depuis l’Éthiopie et les pays du Moyen-Orient. C’étaient, à l’origine, les commerçants français, italiens et hollandais qui ont introduit le café en grain du côté du bassin méditerranéen.

Acheté sous cette forme, le café conserve la quasi-totalité de ses propriétés gustatives et organoleptiques. En optant pour du café en grain, vous êtes, en outre, certain de maîtriser les saveurs de votre boisson. Vous pouvez, en effet, agir sur le calibre de votre mouture, ainsi que sa fraîcheur afin d’apprécier pleinement les arômes puissants et complexes de votre boisson.

Notez, toutefois, que tous les cafés en grain n’offrent pas les mêmes saveurs selon leur pays d’origine (Guatemala, Brésil, Colombie, etc.). Ils n’ont pas la même puissance ni la même torréfaction. Faites donc en sorte d’acheter du café en grain qui correspond à vos goûts (robusta, arabica, etc.).

Déterminer la fraîcheur du café en grain selon trois critères

Le café en grain affiche un avantage notable : sa fraîcheur. Sa complexité aromatique ne se révèle qu’au moment où on le moud, juste avant d’être préparé. Lorsque l’on prépare du café en grain, il n’est pas rare de parler de café frais. Notez que la fraîcheur du café en grain dépend : 

  • de sa date de récolte : elle doit, dans l’idéal, être en accord avec la saisonnalité de production ;
  • de sa date torréfaction : le mieux est de consommer le café quelques jours, voire quelques semaines après qu’il ait été torréfié ;
  • de la fraîcheur de la mouture : le café doit être moulu juste avant d’être consommé.

La date de sa récolte

Le café est un fruit que l’on récolte une à deux fois par an, sur des périodes relativement courtes, allant de trois à quatre mois. Les périodes de cueillette n’interviennent néanmoins pas au même moment selon l’endroit où sont localisés les champs. Généralement, dans l’hémisphère nord, la récolte s’étale d’octobre à avril. Dans l’hémisphère sud, elle intervient de mai à décembre.

D’une manière générale, les pays producteurs de café doivent respecter la saisonnalité pour assurer la fraîcheur des grains. Ces derniers doivent également être récoltés au moment adéquat. Une fois les baies de caféier récoltées, elles sont traitées, conditionnées puis exportées afin d’être torréfiées. L’idéal est d’aller le plus vite possible à travers ces différentes étapes, afin de ne pas impacter la fraîcheur du café vert. De cette manière, les grains de café ne subissent pas les effets négatifs du temps, que sont le vieillissement ou l’oxydation.

La date de torréfaction

Torréfier le café vert signifie le rendre consommable sous l’effet de la chaleur et ainsi révéler ses arômes. Cependant, pour que la torréfaction soit efficace et qu’elle révèle bien tout le potentiel organoleptique des grains de café, les matières premières doivent être d’une qualité irréprochable. L’idéal est donc de torréfier le café vert de la dernière récolte en date.

Toutefois, la date de la torréfaction joue également un rôle crucial sur la fraîcheur du café. Cette étape ne doit durer que quelques jours, voire quelques semaines. Au-delà de huit semaines de torréfaction, en effet, le café risque de perdre en intensité aromatique et devenir impropre à la consommation. Lorsque vous achetez un paquet de café en grain, notez donc bien la date de torréfaction. Il est généralement recommandé d’utiliser du café en grain dans le mois qui suit sa torréfaction pour profiter pleinement de tous ses parfums.

La date de la mouture

Enfin, la fraîcheur du café en grain dépend également de la mouture. La règle est de moudre son café lorsque vous êtes sur le point de le consommer. En effet, plus vous tardez à consommer un café que vous venez de moudre, plus le café risque de perdre en intensité et en richesse aromatique. Ne faites donc surtout pas l’erreur de moudre votre café en grande quantité afin de le conserver dans des boîtes. Il s’agit là de la meilleure façon de perdre toutes les saveurs du café en grain.

 

Comment conserver du café en grain

Notez qu’une fois que votre café commence à s’éventer, il existe très peu de chance que vous réussissiez à le récupérer. En revanche, il est possible de ralentir ce procédé en suivant quelques règles de conservation basiques.

Afin de conserver au mieux votre café en grain, tenez-le bien à l’abri de l’air. Après chaque utilisation, refermez correctement le sachet ou transférez-le dans un récipient totalement hermétique afin d’éviter les impairs. L’oxydation des grains de café au contact de l’air peut leur être fatale. C’est la raison pour laquelle il ne faut jamais les laisser à l’air libre.

De la même manière, pensez à garder vos grains de café au sec, loin de l’humidité. Cette dernière peut véritablement dénaturer la fraîcheur de votre café. Pensez également à protéger votre café des rayons du soleil. Dans l’idéal, évitez de l’entreposer sur les rebords des fenêtres. Optez plutôt pour des placards ou un coin sombre de votre cuisine.

Enfin, il est fréquent d’entendre dire que pour conserver des grains de café le plus longtemps possible, l’idéal est de les placer dans le réfrigérateur ou le congélateur. Malheureusement, cette pratique n’augmente pas la durée de vie de votre produit. Pire, elle dénature grandement la fraîcheur de votre café.

Finalement, pour déterminer la fraîcheur du café en grain, vous pouvez contrôler la date de torréfaction du produit et sa date de récolte. De la même manière, mieux vaut moudre vos grains de café dès le moment où vous comptez boire une tasse de café, au moment de l’extraction et de sa préparation à l'aide de la machine à café de votre choix.

Enfin, évitez de stocker du café en trop grande quantité. Mieux vaut vous limiter à trois ou quatre semaines de consommation au maximum. Vous serez ainsi certain de consommer du café frais à chaque moment de la journée !

Nous vous recommandons ces autres pages :

Recherche