Livraison offerte dès 100€ d'achat

GO

Le destin d'Hippolyte Courty

Une certaine idée du café

L'Arbre à Café pour les professionnels

Café moulu : tout savoir pour bien doser son café

Le café est un incontournable dans bien des foyers. Il accompagne en effet les petits-déjeuners, les fins de repas et les goûters de nombreuses familles à travers le monde. Au-delà de ses propriétés favorisant une concentration et une mémoire accrues, le café s'impose comme un élément réconfortant, ancré dans les petites habitudes du quotidien. En grains, en capsules ou en dosettes, moulu ou soluble, le café est ainsi omniprésent. Il n'empêche que la saveur du café n'est pas toujours la même, et qu'il peut arriver de rater son café, la faute à un mauvais dosage avec des proportions de café moulu inadaptées, entre autres raisons.

Comment bien utiliser du café moulu ? Pour obtenir un café moulu bien dosé et déguster sa tasse, quelques règles sont à suivre lors de la préparation. Pour ne plus rater son café et prendre plaisir à le consommer, voici quelques conseils à mettre en pratique.

Doser un café moulu : une question de quantité, de mouture et d'eau

Compte tenu des spécificités des différentes cafetières, il convient de faire attention à plusieurs points clés, afin de garantir la préparation d'un café bien dosé. Parmi les éléments à prendre en compte et auxquels il faut accorder une attention toute particulière, il faut notamment citer :

  • la quantité de café moulu, laquelle varie en fonction du volume de café à préparer ;
  • le type de mouture, qui est déterminé par la cafetière ;
  • l'eau utilisée dans la cafetière, qui a un rôle sur le bon fonctionnement de la machine et la qualité du café.

Pour en savoir plus sur ces différents éléments et trouver comment bien doser son café moulu, voyons plus en détail chacun de ces points.

Les quantités conseillées pour doser correctement un café moulu

De manière générale, il est recommandé de compter environ 10 g de café moulu pour 100 ml d'eau lors de la préparation d'un café. À titre de comparaison, il faut savoir que 10 g de café moulu représentent une cuillère à soupe.

Toutefois, en fonction du type de cafetière, la quantité de café peut être ajustée. C'est également en fonction des préférences de chacun, et afin d'ajuster le goût du café, qu'il peut être préférable de mettre plus ou moins de café moulu dans la machine.

Choisir la bonne mouture de café selon son type de cafetière

Pour réussir son café, le choix de la mouture est un critère incontournable. Même en respectant les recommandations de dosage, il est en effet impossible de réussir un café si la mouture choisie n'est pas adaptée au matériel dont on dispose. Il faut effectivement savoir que dans le cadre d'une mouture trop fine par rapport à la machine à café, cette dernière est amenée à produire un café très fort, qui risque d'être peu apprécié.

La réciproque s'applique également, puisqu'en choisissant une mouture trop épaisse, le café sera à l'inverse sans goût et donnera l'impression de boire de l'eau, ce qui n'est pas du meilleur effet.

Préparer un café peut sembler anodin, mais c'est finalement presque tout un art. Il faut dire que de nombreux types de cafés et une large diversité de machines à café existent. Ainsi, préparer un café peut impliquer une procédure totalement différente en fonction de la cafetière utilisée. Pour rappel, il existe entre autres :

  • la cafetière italienne ;
  • la cafetière à piston ;
  • la cafetière à filtre ;
  • le percolateur ;
  • la cafetière turque ;
  • la cafetière électrique.

En fonction de la cafetière, il faut ainsi opter pour la mouture qui convient le mieux, sans quoi le café peut être trop corsé, ou au contraire trop fade et sans intérêt. De fait, il est préférable d'opter pour une mouture :

  • extrêmement fine dans le cadre d'une cafetière turque ;
  • fine avec une cafetière italienne ou un percolateur ;
  • moyenne si la machine à café est électrique ou s'il s'agit d'une cafetière à filtre ;
  • épaisse avec la cafetière à piston.

En cas de changement de cafetière, il est donc possible que la mouture utilisée avec la précédente machine à café ne convienne pas. Le cas échéant, il peut être préférable de donner le café moulu restant à un proche utilisant ce type de mouture.

Eau de source ou filtrée : l'importance d'une eau de qualité pour un bon café

Concernant la cafetière italienne, il faut par ailleurs savoir qu'il est également possible d'acheter du café en grains. Que ce soit avec du café moulu ou du café en grains, il est toutefois utile de préciser qu'il est recommandé d'utiliser de l'eau minérale ou de l'eau filtrée pour deux raisons majeures. D'une part, cela permet de profiter d'un café d'autant plus raffiné. Les minéraux présents dans l'eau portent en effet les arômes et permettent donc de les exacerber. D'autre part, c'est pour la longévité de la cafetière que l'utilisation d'une eau de qualité s'avère pertinente.

Utiliser une eau calcaire peut favoriser l'usure précoce de la machine, ce qui peut donc conduire à un rachat anticipé de la cafetière. Mieux vaut donc prendre des précautions au quotidien et favoriser la longévité de la cafetière, plutôt que de se contraindre à des dépenses significatives imposées par le renouvellement de la machine à café.

Bien doser son café, quels enjeux ?

Le dosage a un rôle important, puisqu'il permet de déguster un café dans les meilleures conditions. En utilisant le dosage et la mouture recommandés en fonction du type de cafetière utilisée, il est ainsi possible de profiter pleinement de la qualité d'un café, en s'intéressant notamment :

  • au corps du café ;
  • à sa puissance ;
  • à la longueur en bouche ;
  • au niveau de torréfaction.

À noter que le corps du café correspond aux sensations transmises par le café sur la langue. Le corps du café peut être qualifié par quatre paliers, qui vont de léger à plein, avec deux statuts intermédiaires qui définissent un corps moyen ou lourd. En fonction du corps du café, l'impression de texture peut être plus ou moins grasse, aqueuse ou âpre.

Pour ce qui est de la puissance du café, elle définit en réalité l'intensité, qui s'évalue sur une échelle de 1 à 10. Plus un café est intense, plus il est en mesure de délivrer des arômes. L'intensité permet ainsi de juger si le café est faiblement ou fortement parfumé.

La longueur en bouche est pour sa part un critère complexe, qui s'analyse en comptant le temps pendant lequel le goût et les arômes persistent après la déglutition d'une gorgée de café. Lors des dégustations, l'ensemble de ces éléments est ainsi pris en considération pour juger de la qualité d'un café.

Nous vous recommandons ces autres pages :

Recherche