Produit ajouté au panier avec succès

Quantité
Total

Il y a 0 produits dans votre panier. Il y a 1 produit dans votre panier.

Total produits TTC
Continuer mes achats Commander
ESPACE PROFESSIONNELS
La Renaissance des appellations

La Renaissance des appellations

Le 26/01/2017 15:50:19 La Categorie : Salons

A partager

Chaque année, au coeur de l’hiver, une dégustation de vins de vignerons exceptionnels a lieu au Grenier Saint Jean à Angers.

Elle est notamment organisée par La Renaissance des Appellations, l’une des associations majeures de vignerons de qualité, et l’un des plus grands groupements de vignerons en biodynamie au monde, avec Demeter, le certificateur, et Biodivin.

Chaque année, L’Arbre à Café a l’honneur et la joie de se joindre à cette centaine de vignerons, pour beaucoup venus de la Loire, pour promouvoir le Nouvel Art Français du Café et porter haut les couleurs du café de haute qualité.

La Renaissance des Appellations a été fondée en 2001 en France et compte aujourd’hui près de 200 vignerons répartis dans plus de 13 pays du monde.

C’est dire si sont succès a été rapide, et combien sa charte convaincante.
Tous ses membres sont cooptés à l’unanimité, après dégustation, et s’intègrent dans un parcours en trois stades. La base de tout membre est de mener une agriculture biologique certifiée, exempte de tout intrant chimique, la deuxième étape est l’interdiction de toute intervention oenologique et particulièrement le levurage exogène (soit l’ajout de levures déshydratées achetées en laboratoire, ce qui font la très grande majorité des vignerons aujourd’hui) ou l’osmose ou encore l’ajout de bois, le troisième est d’être en biodynamie.

Le travail de fond de La Renaissance des Appellations est donc bien de garantir et de promouvoir l’expression ultime du terroir, partant de la diversité des terroirs et la qualité du vin, et donc d’un travail de la vigne et en cave le plus pur possible. Ce défi, mené de longue date par nombre de vignerons, a pris forme au début des années 2000, après deux décennies de révolution oenologique i.e. bio-chimique en viticulture et en vinification débouchant sur une certaine standardisation des goûts, davantage dû à des interventions oenologiques qu’à l’identité d’un sol et de son micro-climat.


Les membres fondateurs comme Olivier Humbrecht, Anne-Claude Leflaive, Pierre Morel, Philippe de Blicquy, David Leclapart, Raymonde de Villeneuve ou Nicolas Joly, oeuvrent tous dans leurs domaines respectifs à cette expression ultime du terroir et de son micro-climat.
Citons Nicolas Joly, auteur de nombreux ouvrages majeurs sur la viticulture biodynamique, qui est la figure tutélaire et médiatique de ce groupe, et l’heureux propriétaire du seul domaine, celui de la Coulée de Serrant à Savennières, qui constitue une AOC à lui-même :

« Le goût du vin ne peut naturellement atteindre son originalité et devenir inimitable que par l’empreinte de son terroir et de son microclimat. Partout sur la Terre le rapport des 4 composants : chaleur, luminosité, hydrométrie et géologie se marient différemment. C’est là la subtilité des AOC que la plante, vigne, olivier etc., saisit chaque fois à sa manière.
C’est de cette compréhension qu’est née la grandeur des appellations qui garantissent aux consommateurs un gout lié à l’originalité d’un lieu particulier.
Pour qu’une vigne saisisse bien son terroir (minéralogie du sol et du sous-sol, orientation des pentes, …) par ses racines, celui-ci doit être vivant et donc exempt de désherbants. Et pour bien capter le climat et ses multiples variantes (vent, ensoleillement, humidité, …) la plante doit se développer de la manière la plus naturelle possible ; En particulier, les feuilles doivent être exemptes de produits chimiques de synthèse qui troublent la photosynthèse et l’ensemble du développement de la plante vivante.
Quand une agriculture saine (biologie ou biodynamie) a bien permis, au lieu de s’exprimer, les technologies de cave et les goûts arbitraires qu’elles peuvent générer deviennent inutiles et néfastes à cette expression. Le vin garde alors son goût d’origine et sa capacité de vieillissement, avec une transparence totale pour le consommateur. »

Pour L’Arbre à Café, l’amitié avec La Renaissance des Appellations et la participation à la dégustation annuelle du Grenier Saint Jean sont des évidences.

D’abord, parce que deux des producteurs avec lesquels nous travaillons depuis nos origines: Claudio Corallo à Sao Tomé, et Henrique Sloper au Brésil sont les deux seuls membres non-vignerons de Renaissance. Nous les y représentons donc ou les y accompagnons.
Ensuite, parce que L’Arbre à Café promeut une caféiculture durable, engage ses producteurs à obtenir des certifications reconnues, les accompagnent en biodynamie, et produit des cafés mono-variétaux, mono-parcellaires et mono-fermentaires : expression ultime du terroir, entendu comme climats bourguignon ou parcelles alsaciennes.
Enfin, parce que Renaissance des Appellations est une formidable matrice de progrès faits d’échanges intenses entre ses membres autour des techniques, du sens, de la vie.

Rendez-vous donc les 4 et 5 février au Grenier Saint Jean à Angers (dégustation réservée aux professionnels).

A partager

Bienvenue sur le blog de

L'arbre à café

Vous souhaitez recevoir nos conseils
pour faire d'excellents cafés chez vous ?

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

La boutique rue du nil
L'arbre à café