Livraison offerte dès 50€ d'achat avec le code LIV50🎄 !!

Le destin d'Hippolyte Courty

Une certaine idée du café

L'Arbre à Café pour les professionnels

Les capsules compostables sont-elles vraiment bio dégradables ?

  • 4 min lu

A L’Arbre à Café, on est curieux de nature et Impact Nativ, alors tout ce qui touche aux innovations durables, cela nous parle, nous touche, nous stimule et nous titille, alors… on teste tout.

Un rapide retour en arrière s’impose avant toute chose. Lorsque L’Arbre à Café voit le jour, il y a plus de 12 ans, la capsule a révolutionné le monde du café et .. de la gastronomie. L’entreprise suisse cartonne et fait tomber les uns après les autres les chefs, les restaurants et surtout les bureaux et les cuisines domestiques. La capsule, c’est l’(h)alu, c’est La référence.

L’Arbre à Café naît donc dans ce contexte. Et L’Arbre à Café naît car un vide sidéral existe dans le monde de la gastronomie, du café et donc du plaisir, celui d’un café à aux qualités gustatives, environnementales et humaines. Les capsules ont fait du café un emballage d’exception, L’Arbre à Café avait pour ambition de faire du café un aliment d’exception. 

Cela fait donc 12 ans que la question de la capsule se pose pour L’Arbre à Café comme pour tous les torréfacteurs, et ce quelque soit leur positionnement.

Cela fait 12 ans, que nous refusons de faire des capsules comme toute autre mono-dose.

Ce choix a un coût, celui de se couper de certains secteurs comme l'hôtellerie (en chambre), comme longtemps les bureaux, et comme 50% des particuliers… 

Ce choix a aussi des vertus, celle de ne pas créer un besoin artificiel, des millions de tonnes de déchets, de la pollution et du détournement de valeur depuis le café vers l’emballage.

Ce choix nous l’avons toujours assumé, et l’assumons encore et toujours avec bonheur.

Lors de ces 12 années, nous avons testé régulièrement toutes les capsules et nous pouvons le dire toutes les capsules annoncées comme biodégradables ou compostables.

Récemment, nous assistons à une vraie déferlante de capsules DURABLES lancées par des entreprises Durables œuvrant pour un monde encore plus Durable. 

Alors, nous nous sommes demandé si nous ne passions pas à côté d’un grand bouleversement, et d’une idée géniale, nous qui sommes B Corp, nous dont 96% de nos cafés sont certifiés AB, 60% demeter, et 100% sont en agroforesterie diversifiée.

Voici notre conclusion :

Vous avez dû entendre parler de ces fantastiques Capsules home compostable qui révolutionnent le marché du café et permettent enfin de jouir des avantages de la mono-dose et du sur-emballage. Elles nous permettent même de nous dire à impact positif. Bref, elles sont for- mi-da-bles.

Les seuls hics, c'est que : 

-La promesse n'est pas tenue.

 À l'Arbre à Café nous compostons tous nos déchets organiques, tant la pellicule argentée, résidus de la torréfaction, que ceux de la cantine. Nous avons des home-composteurs et des garden-composteurs. À L'Arbre à Café nous sommes curieux et testons. Alors nous sommes allés acheter des capsules dites home compostable dernier cri et les avons placées dans le lombricomposteur de la marque EcoWorms (82€ environ) de notre salle commune, soit dans le composteur placé dans les meilleures conditions de home compostage. Il y fait chaud, les lombrics y sont nourris presque tous les jours, l’humidité y est bonne et le compost que nous en tirons est excellent.

Nous l’avons fait aussi dans notre composteur rotatif de jardin. 


Et le résultat, au bout de 6 mois, vous l'avez en photo…

Rien n'a bougé.

Absolument rien.

Sur les 3 capsules que nous avons testées...

Combien de temps faut-il attendre encore, 6 mois ? Un an ? dix ans ?

Vous pouvez donc utiliser vos capsules en abribus pour lombrics ou en mini-pots de fleurs, n'ayez crainte c'est du solide mais n’espérez pas les voir se dégrader !😱

-La promesse est biaisée.

En reprenant les chiffres de la consommation des capsules, un foyer de deux personnes, à raison de deux cafés par jour et par personne, crée chaque année l'équivalent de 3 baignoires de capsules ! 🤯... (une capsule = 9 cm3, à raison de 2 capsules par personne et par jour x 365 jours = 1,3 m3, une baignoire = 0,45 m3). J'ignore quelle est la taille de votre balcon, terrasse ou jardin mais vous conviendrez qu’il faut déménager si vous espérez être en capacité de composter vos capsules bio compostables. 😂.

-La réponse est inadaptée.

Les meilleurs déchets sont ceux qu'on ne crée pas. La mono-dose est le problème. Le grain est la solution. Que l’on parle du café ou du café bio en capsule biodégradable ou en capsule bio-compostable, c’est la même chose.


C'est pour toutes ces raisons et encore bien d'autres qu'à l'Arbre à Cafénous avons TOUJOURS refusé les mono-doses et, depuis 2009, favorisé le vrac.

-La solution végétale et naturelle n’est pas toujours la meilleure

Un des biais classique de la RSE mal digérée est de penser que tout ce qui vient de la terre et de la ‘’nature’’ est bon ou moins pire que les autres matériaux. Les capsules en amidon ou en 100% végétale ne sont jamais issues de matériaux propres ou durables mais bien de cultures OGM en mono-culture conventionnelle….. A chaque fois que nous rencontrons des faiseurs de capsules, nous leur demandons si leurs matériaux végétaux sont issus d’agriculture biologique, jamais nous n’avons eu de réponse positive, à bon entendeur. Parfois, ces matériaux sont issus de résidus comme ceux de  la canne à sucre et du maïs, eux aussi issus de l’agriculture conventionnelle et parfois même produits ad hoc pour ces débouchés au risque de concurrencer les produits agricoles alimentaires comme la culture de soja pour l’élevage. En bref, le bilan environnemental du tout végétal ou naturel est parfois beaucoup moins bon que les solutions traditionnelles…. Les capsules biodégradables pour le café bio sont donc un leurre et un oxymore.

La seule solution est donc de se passer de l’emballage inutile et donc de la mono-dose.

En conclusion,à L’Arbre à Café, nous pensons définitivement qu’on ne peut pas faire du durable, du bio, du biodynamique, de l'agroforesterie etc... et de la mono-dose. Il faut choisir et nous l’avons fait.

Recherche